Comment choisir les contenus que je dois mettre dans mon CV ?

L'une des plus grosses difficulté à rédiger son CV, c'est de décider ce qu’on va mettre dedans. Si vous avez déjà plusieurs années d’expériences derrière vous, vous avez peut-être l'impression d'avoir trop de choses à dire ! Ecrire un CV vous donne alors sûrement l'impression que vous devez rédiger vos mémoires complètes en 18 volumes.

Si vous avez cette impression, rassurez-vous, personne ne s'attend à ce que votre CV soit un compte rendu détaillé de votre parcours — il n'est pas censé donner un aperçu complet de qui vous êtes, de vos qualités ou compétences. Il y aurait sûrement trop de choses à dire, et le résultat final serait illisible !

Votre CV n'est pas non plus une synthèse de votre parcours. Une synthèse donne une vue d'ensemble et s'il est intéressant que votre interlocuteur ait une idée de ce que vous avez fait dans le passé, il n'est pas pour autant pertinent d'y consacrer trop de temps. Si vous avez besoin d'un électricien pour travailler sur votre maison, quel intérêt pour vous de savoir qu'il a fait de la mise en rayon chez Carrefour il y a 8 ans ? C'est pareil pour le recruteur.

Votre CV doit répondre à un besoin

Votre CV est là pour montrer que vous pouvez répondre à un besoin de l'entreprise qui recrute. Il doit donc être un miroir de ce que cherche le recruteur. De ce point de vue là, votre parcours complet n'a qu'une importance mineure. Ce qui a de l'importance, c'est que dans votre parcours, le recruteur reconnaisse des éléments dont il a besoin : vous avez déjà résolu le type de problème qu'il rencontre aujourd'hui, vous avez déjà fait ce qu'il attend de vous, vous connaissez son secteur, vous connaissez les mêmes logiciels, les mêmes langues, etc...

Avant de réussir à faire un bon CV, il est donc important d'avoir travaillé en détail les besoins de votre interlocuteur. Que cherche-t-il ? De quoi a-t-il besoin ? Nous verrons dans de futurs articles plusieurs techniques pour explorer les besoins d'une entreprise, car tout n'est pas toujours explicite !

Votre CV doit répondre à des codes

Le problème du CV, c'est qu'il s'agit d'un document sur lequel les recruteurs ont certaines attentes, et vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez avec votre CV. Il doit aussi répondre à un certain nombre de contraintes. 

Bien sûr, on a tous entendu des exemples de CV qui cassent complètement les codes et arrivent à se faire une place de choix dans le coeur des recruteurs, mais ce sont par définition des exceptions, alors plutôt que d'apprendre à casser les codes, il semble préférable d'apprendre avant tout à les respecter (quitte à mieux les contourner par la suite).

Les codes d'un CV sont assez simple. D'une manière générale, on s'attend à ce que vous présentiez votre parcours, c'est à dire vos expériences et vos formations, quelques compétences techniques si elles sont pertinentes pour le poste visé (informatique, langue et compétences technique spécifiques à votre métier si elle) et enfin le titre du poste que vous recherchez.

Et c'est à peu près tout ! Tout le reste est facultatif (photo, centres d'intérêts, texte de présentation ou objectifs de carrière), même si certaines rubriques sont parfois pertinentes pour un CV, elles ne sont pas indispensables pour répondre aux codes.

Conseil #1 : un CV = un type de poste

Si vous avez assuré des rôles variés au cours de votre carrière, il vous est sûrement difficile de tout raconter et de rendre cela cohérent sur un CV — et encore moins lisible.

Notre conseil : pour chaque type de poste que vous avez occupé, faites un CV différent. Vous aurez ainsi peut être trois ou quatre CV différents que vous pourrez utiliser en fonction des entreprises que vous ciblez, et votre parcours sera ainsi beaucoup plus cohérent.

Conseils #2 : ne soyez pas trop attaché à certaines parties de votre parcours

Il est fort possible que vous ayez suivi une formation, participé à un projet ou bien développé une compétence à laquelle vous êtes fortement attaché pour des raisons personnelles, mais qui n'ont aucun intérêt pour le recruteur.

Même si vous avez passé 2 ans de votre vie à développer une méthodologie particulière avec le meilleur spécialiste mondial sur le sujet, si elle n'a pas d'intérêt pour le poste que vous visez, c'est une information parasite. Et dans ce cas là, il vaut mieux la supprimer.

Conseil #3 : pensez aussi aux missions exceptionnelles

Quand vous réfléchissez à votre parcours, ne vous focalisez pas uniquement sur les missions ou tâches que vous avez effectué de manière récurrente, pensez aussi aux tâches exceptionnelles !

Peut-être vous arrivait-il de faire le travail de votre responsable quand celui-ci partait en vacances ? Ce que vous avez fait dans ces moments démontre sûrement des qualités que vous ne mentionnez probablement pas ailleurs. De la même manière, tous les évènements exceptionnels, les crises à gérer, les projets spéciaux, ou bien encore les anciennes tâches qu'on a arrêté de faire depuis bien longtemps peuvent avoir de la valeur pour un recruteur.

Pour bien commencer la rédaction de son CV, il est important de comprendre les besoins de l'entreprise que vous ciblez. Dans le prochain article, nous vous expliquons une technique pour analyser les besoins d'une entreprise à partir d'une offre d'emploi.

➡️  Lire la suite : analyser les besoin d'une entreprise à partir d'une offre d'emploi

Cela a répondu à votre question ? Merci pour votre retour ! Il y a eu un problème à la soumission de votre retour