Présenter ses expériences : quand l'approche antéchronologique ne suffit pas

Nous l'avons vu dans un précédent article : l'approche antéchronologique est fortement recommandée, mais elle ne suffit pas toujours à présenter son CV de manière lisible, notamment si on a un parcours un peu sinueux ou si les demandes du poste ne correspondent pas à 100% à notre parcours.

Nous vous présentons ci-dessous quelques approches alternatives.

L'alternative "80/20"

Dans cette approche alternative, nous présentons en haut de CV uniquement les expériences qui correspondent au poste que nous visons. Elles sont présentées par ordre antéchronoloique (les plus récentes en premier). 

Ensuite, dans une seconde partie, beaucoup plus petite, nous présentons les autres expériences qui ne sont pas pertinente pour le poste visé, mais qui sont tout de même utiles pour comprendre notre parcours.

Nous allons faire en sorte, dans cette présentation, que les expériences sur le métier ciblé prennent beaucoup plus d'espace sur le CV que le petit résumé des autres expériences (exemple de rapport : 80% / 20%).

Ce type de présentation est notamment pertinent pour les personnes en reconversion, qui souhaitent que leur interlocuteur comprennent leur "ancienne vie" sans toutefois lui donner trop d'importance sur le CV.

La "double casquette"

Il arrive parfois qu'un poste requiert une double casquette. Vous pouvez alors soit utiliser une présentation antéchronologique (auquel cas vos expériences seront peut être alternées, ce qui gênera légèrement leur lisibilité), soit utiliser de nouveau une segmentation en deux parties.

Ce type de segmentation est surtout pertinent si une casquette est plus importante qu'une autre. Il s'applique notamment bien pour les métiers de formation technique ou de conseil.

Pour voir un exemple concret, consultez cet exemple de CV.

➡️ Lire la suite : Une affaire de storytelling

Cela a répondu à votre question ? Merci pour votre retour ! Il y a eu un problème à la soumission de votre retour